["guilaum heberg", "guilaum hubert", "guilaum heurt", "guilaum hiebert", "guilaum he_bert"]

174 résultats trouvés.

Entente sur la rémunération : les médecins québécois gagneront-ils vraiment 9% de moins que leurs collègues canadiens ?

Par

​Le moins qu’on puisse dire, c’est que les données sur la rémunération des médecins au Québec sont opaques. Il est ardu de prendre la mesure réelle de qui reçoit combien et pourquoi il le reçoit des huit milliards de dollars que la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) verse aux médecins. Après les autres dépenses en santé et celles en éducation, cette somme représente de facto le troisième poste budgétaire en importance au Québec.

La rémunération médicale au Québec : un problème à régler

Par

Le prestige des médecins a permis à cette profession de s’élever considérablement dans la société. Après avoir écarté de leur champ d’action tant les sages-femmes que ceux qu’on présentait comme des charlatans, les médecins ont subordonné tour à tour tous leurs collègues professionnels de la santé. Puis, ils ont converti ce

Mise à jour économique: toujours plus d’argent dans les coffres de l’État

Par

Le ministre des Finances Éric Girard publiait aujourd’hui sa mise à jour économique. Il en a profité pour faire quelques annonces, ce qui explique que celle-ci prenne comme d’habitude la forme d’un mini-budget. Mais cette mise à jour sur l’exercice budgétaire en cours n’est pas le seul document digne d’intérêt que publie aujourd’hui le ministère des Finances. En effet, il a également mis en ligne les comptes publics pour l’exercice budgétaire 2018-2019, soit l’exercice qui s’est terminé en mars dernier. 

Les coopératives peuvent-elles renverser le capitalisme?

Par

 

Le libéralisme économique ne convainc plus. Cette vieille idée selon laquelle il faut laisser le « marché », les entreprises et quelques poignées de capitalistes décider « librement » comment produire et distribuer les ressources sur cette planète n’a plus la cote. Que ce soit sous l’angle des inégalités de revenus et de patrimoine ou désormais sous celui de la crise climatique, les populations ont largement perdu confiance envers les institutions publiques et privées pour leur incapacité à agir en fonction du bien commun. Une partie de l’intelligentsia l’a bien compris et a ressenti l’urgence de redorer le blason du capitalisme, notamment en favorisant la « responsabilité sociale des entreprises ». Dans ce contexte, il est pourtant bien plus utile de considérer de possibles alternatives économiques. L’IRIS publie aujourd’hui une brochure qui aborde le cas de la coopérative.

Aucun document trouvé