La stratégie fédérale de réduction de la pauvreté, la MPC et la classe moyenne

Par

Les gains francs sont rares en matière de lutte contre la pauvreté. Ils sont souvent mitigés par des reculs et des silences qui risquent de les compromettre et qui rendent difficile de souscrire pleinement aux stratégies annoncées. C’est le cas d’Une chance pour tous : la première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté, rendue publique le 21 août dernier.

Radiologie : le péché originel

Par

Lundi, un article de La Presse faisait état d’une recherche non-rendue publique sur la « sous-utilisation du parc d’équipement » d’appareils d’imagerie médicale dans les hôpitaux de l’agglomération de Montréal. On y apprend que plus de 80% des installations n’atteignent pas la cible d’utilisation fixée par le ministère, soit 16 heures par jour, 7 jours sur 7. L’étude révèle des données intéressantes, mais passe à côté du véritable problème de fond de la radiologie et du temps d’attente au Québec.

La prévention du suicide doit être un enjeu électoral

Par

Ce Lundi se déroulait la journée internationale de la prévention du suicide. Cette 16e édition se déroulant en pleine campagne électorale, certains organismes, comme l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), en ont profité pour interpeller les différents partis politiques sur la question.

La pauvreté : un problème d’argent

Par

Une idée qui semble très ancrée dans l’esprit des sociétés occidentales est que la cause de la pauvreté serait le résultat de mauvaises décisions ou encore d’un manque d’éducation ou de caractère. Cela explique probablement pourquoi les programmes de lutte contre la pauvreté comportent de nombreuses conditions au versement des prestations. En effet, pourquoi faire confiance à quelqu’un de peu éduqué, de paresseux ou d’irrationnel lorsqu’il s’agit de lui donner de l’argent? Cependant, d’après une recherche parue en 2017 dans le magazine Science qui permet de mieux comprendre le casse-tête que représente la lutte contre la pauvreté, la véritable cause pourrait simplement être le manque d’argent.

Trop d’impôt tue l’impôt?

Par

Dans le cadre de son émission matinale sur les ondes du 98,5 FM à Montréal, l’animateur Paul Arcand commentait la semaine dernière la proposition de Québec solidaire d’augmenter le taux d’imposition sur les hauts revenus afin de dégager des revenus supplémentaires pour l’État. Son propos était le suivant : « (...) sur le taux d’imposition des gens qui ont des revenus plus élevés, Justin Trudeau vient d’avoir sa leçon, parce que le fédéral avait augmenté, et cette semaine on a eu les chiffres : y a augmenté l’impôt de la classe supérieure, pis les revenus ont baissé de 5 milliards. Fait que des fois, t’as l’effet inverse de ce que tu recherches. »

Aucun billet trouvé