[]

5 résultats trouvés.

Le mirage réducteur de l’objectivité en économie

Par

Cette semaine, Francis Vailles publiait un article qui reprenait —pour ne pas dire louangeait aveuglément— les conclusions de Luc Godbout en ce qui concerne la fiscalité des particuliers au Québec. Selon le professeur d’université, le Québec dépendrait plus que les autres nations de la fiscalité des particuliers pour se financer. Le journaliste conclut son article avec une phrase qui nous interpelle particulièrement : « Bref, le prochain qui militera pour une hausse des impôts sur le revenu des particuliers au Québec est attendu de pied ferme… ». Je répondrai simplement : « Bref, c’est pour que le débat demeure scientifique que je me permets ce billet. » En effet, en tant chercheur, je me dois d’être plus nuancé à l’égard des travaux de M. Godbout.

« L’erreur de l’IRIS » selon Vincent Geloso : une blague?

Par

Vincent Geloso nous fait le plaisir de répondre à l’étude que Francis Fortier et moi avons publié mercredi. Je savais qu’il était économiste et qu’il avait étudié à la prestigieuse London School of Economics, mais je ne savais pas qu’il avait également des talents d’humoriste comme il nous l’a montré hier. Il a décidé de démarrer sur un gros punch en prétendant dans son titre que nous faisions erreur sur les taxes à la consommation. Voyons voir ce qu’il en est. 

Rapport Godbout : poursuite de la révolution tarifaire sous vernis progressif

Par

Luc Godbout frappe encore. Après avoir préparé le terrain à Raymond Bachand il y a maintenant cinq ans pour l’instauration de la révolution tarifaire, il revient à la charge. Le rapport déposé hier est clair : les Québécois et les Québécoises pourraient avoir droit à 3,4 milliards $ de baisses d’impôt et à l’annulation de la très impopulaire contribution santé. En contrepartie toutefois, ils devront payer plus de taxes et absorber d’importantes hausses de tarifs.

Non, hausser les taxes à la consommation n’est pas une bonne idée

Par

Vous en avez surement entendu parler, le gouvernement de Philippe Couillard a mis sur pied cet été une commission en charge d’examiner la fiscalité québécoise pour «pour accroître l'efficacité, l'équité et la compétitivité du régime fiscal». La commission est en pleins travaux présentement et devra présenter un rapport d’étape quelque part en octobre. Bien que les résultats de la commission ne sont pas encore publics, voici ce que nous savons toutefois : elle est présidée par Luc Godbout, fiscaliste de l’Université de Sherbrooke qui, depuis plusieurs années, publie au sein de la chaire, dont il est le chercheur principal, de nombreux papiers ventant les mérites d’une hausse des taxes à la consommation au Québec. De plus, le ministre des Finances Carlos Leitao se disait très intéressé à envisager cette option il y a quelques semaines. On serait donc assez peu surpris si la commission favorisait cette option.

Aucun document trouvé