[]

3 résultats trouvés.

L’État et ABI : le courant ne passe plus

Par

Depuis le 11 janvier 2018, l’Aluminerie de Bécancour inc. (ABI) a mis ses 1030 employés en lock-out. Comme l’a signalé Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, cette situation provoque des dommages humains et sociaux importants sur les travailleurs et travailleuses touchés et leur famille. Ce conflit semble illustrer les tendances grandissantes du recours au lock-out et de l’intensification des conflits de travail, relevé dans un récent article de la Revue RH. Ce conflit semble également représentatif de l’incapacité de l’État à assurer un équilibre dans les relations de travail au Québec.

Pourquoi un autre lock-out pour les pressiers et pressières de Québecor?

Par

Vous l’avez peut-être lu quelque part (ici ou là), il y a un peu plus de deux semaines, les pressiers et pressières du Journal de Montréal (qui impriment aussi le 24H et Le Devoir) sont en lock-out. C’est 44 travailleurs et travailleuses qui sont dans la rue. On peut se demander pourquoi une si grosse entreprise en arrive à des moyens aussi brutaux avec un si petit nombre de gens? J’ai tenté de rassembler quelques données pour nous permettre de comprendre.

Lock-out de la LNH et théorie néo-classique : le retour des Nordiques en danger

Par

Le lock-out de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne semble pas en voie de prendre fin. Il s’agit en fait du troisième conflit de travail qui, depuis la saison 1994-1995, oppose la LNH à ses joueurs. Avec 468 matchs annulés lors du premier conflit et une saison complète lors du second, l’obsession du commissaire Bettman à vouloir « casser » les joueurs afin de sauver les franchises moribondes du sud des États-Unis commence à peser lourd sur le moral de l’amateur de sport moyen.

Face à cet enjeu d’intérêt national, certains s’attendent à une analyse des répercussions négatives pour les bars et les restaurants ou encore une réflexion profonde sur la recrudescence des discussions politiques en famille faute de quatrième trio pour meubler les conversations (tout ça, c’est encore sans compter le bouleversement des débats lors des émissions sportives).

Aucun document trouvé