[]

5 résultats trouvés.

Réponse à la rectrice de l'UQAT

Par

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance d'aller donner la conférence de l'IRIS sur les frais de scolarité à Rouyn-Noranda sur l'invitation du Réseau Vigilance de l'Abitibi-Témiscamingue. Je n'y ai rien dit de surprenant, du moins pour tous ceux et toutes celles qui ont pu voir notre série de vidéos sur la hausse des frais de scolarité. La surprise est plutôt venue de la rectrice même de l'université, Mme Johanne Jean, qui a fait l'étonnant choix de réagir à ma visite.

Je publie ici ma réponse à sa réaction.

Vers le sommet (1): le Québec se prive volontairement de 27 000 étudiant-es

Par

Dimanche dernier, lors du mot de clôture de l’École d’hiver de l’Institut du nouveau monde (INM), le ministre de l’éducation supérieure, Pierre Duchesne, a annoncé qu’il rejetait une bonne fois pour toute l’option de la gratuité scolaire. Trois possibilités resteraient sur la table, toutes différentes formules d’indexation des droits de scolarité.

La première prévoit une indexation liée à l’indice des prix à la consommation (IPC) et représente 2 % d’augmentation par année, soit 46 $. La seconde, cette fois en lien avec l’augmentation des revenus disponibles, s’élèverait à 3 %, soit 70 $. La dernière option sur la table est celle d’une indexation ajustée à l’évolution des coûts de fonctionnement des universités et s’élèverait à 3,5 %, pour une hausse de 83 $ par année.

Aucun document trouvé