[]

31 résultats trouvés.

Des choix budgétaires déterminants à faire après l’élection fédérale

Par

Les dépenses réalisées dans la dernière année et demie pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus apparu à la fin de 2019 – soutien aux travailleurs et travailleuses mis à pied temporairement ou définitivement, aide financière aux secteurs économiques paralysés par l’application des mesures sanitaires, achat de matériel de protection et de vaccins, aide aux provinces dans la gestion de la pandémie, etc. – ont permis d’éviter que le Canada ne soit plongé dans une profonde récession. La pandémie de COVID-19 étant encore loin d’être contrôlée, le soutien gouvernemental des mois à venir sera déterminant.

Le discours préaustéritaire de l’Institut C.D. Howe

Par ,

Dans un article récent, l’Institut C.D. Howe présentait un portrait alarmiste de l’évolution de la dette fédérale canadienne en raison du déficit inégalé causé par les programmes d’aides liés à la pandémie de COVID-19. Dans ce billet, nous remettons les pendules à l’heure quant aux arguments mis de l’avant par cet institut farouchement néolibéral.

Crise économique due à la COVID-19: devra-t-on payer la note?

Par

Contrairement aux États-Unis, les hurluberlus qui auraient préféré que l’on ne change rien à nos habitudes de vies durant l’épidémie et que l’on sacrifie nos personnes malades et âgées sur l’autel de la croissance économique sont demeurés marginaux au Québec. Notre gouvernement a plutôt décidé de suivre les conseils de la santé publique et de faire le nécessaire pour sauver la vie des plus vulnérables. On peut s’en réjouir.

Il y a un lien entre la dette du Québec et le taux d’emprunt mais pas celui que vous pensez

Par

Entre 2010 et 2015, c’est 20,2G$ de dollars que le gouvernement québécois a imposés en « effort » budgétaire dans le but d’atteindre le déficit zéro. Durant cette période, il a haussé ses revenus de 6,2G$ et réduit ses dépenses de 14G$. Ironiquement, on apprenait dans le dernier budget de la CAQ que le gouvernement prévoit dégager des surplus de 21,1G$ sur six ans.

Aucun document trouvé