[]

27 résultats trouvés.

Des choix budgétaires déterminants à faire après l’élection fédérale

Par

Les dépenses réalisées dans la dernière année et demie pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus apparu à la fin de 2019 – soutien aux travailleurs et travailleuses mis à pied temporairement ou définitivement, aide financière aux secteurs économiques paralysés par l’application des mesures sanitaires, achat de matériel de protection et de vaccins, aide aux provinces dans la gestion de la pandémie, etc. – ont permis d’éviter que le Canada ne soit plongé dans une profonde récession. La pandémie de COVID-19 étant encore loin d’être contrôlée, le soutien gouvernemental des mois à venir sera déterminant.

De la laideur du mois de mars : quelques précisions budgétaires 

Par

Vendredi dernier, le gouvernement du Québec a rendu publiques les données mensuelles concernant ses opérations financières de février 2021. Une belle surprise s’y trouve : Québec fait passer l’anticipation de son solde budgétaire de -15 G$ à -12 G$. Youpi! L’année pandémique serait donc bien mieux que prévu. Cependant, comme chaque fois, la publication de ces données laisse une impression bizarre, comme si le gouvernement nous dévoilait des chiffres préliminaires qui ne correspondent pas vraiment à ses propres projections.

Mise à jour économique fédérale: toujours pas de raison de s’inquiéter

Par

La ministre canadienne des Finances Chrystia Freeland présentait hier l'énoncé économique de l'automne, premier exercice budgétaire depuis la mise à jour économique de l'automne 2019 - et le premier pour celle qui a succédé à Bill Morneau cet été à ce poste-clé du gouvernement. Résultat: le déficit du gouvernement fédéral passe de 343 milliards de dollars à 382 milliards de dollars. Est-ce inquiétant ? Pas du tout, pour au moins trois raisons :

Il y a un lien entre la dette du Québec et le taux d’emprunt mais pas celui que vous pensez

Par

Entre 2010 et 2015, c’est 20,2G$ de dollars que le gouvernement québécois a imposés en « effort » budgétaire dans le but d’atteindre le déficit zéro. Durant cette période, il a haussé ses revenus de 6,2G$ et réduit ses dépenses de 14G$. Ironiquement, on apprenait dans le dernier budget de la CAQ que le gouvernement prévoit dégager des surplus de 21,1G$ sur six ans.

Aucun document trouvé