[]

2 résultats trouvés.

Êtes-vous plutôt SABSA ou Lacroix ?

Par

Deux initiatives différentes, toutes deux dans la région de Québec. Les deux visent à offrir des services de première ligne parce que le réseau de la santé et des services sociaux en a cruellement besoin. Pourtant, ces deux expériences sont fondamentalement différentes. La première est une coopérative qui cherche à s’émanciper de l’autorité bureaucratique et médicale. La seconde est « une business ».

 

Évaluation du programme de procréation assistée : évaluer d’abord la place du privé

Par

Le gouvernement du Québec a récemment donné le mandat au commissaire à la santé et au bien-être d’évaluer le programme de procréation assistée, implanté en 2010. Une décision justifiée après bientôt trois ans de fonctionnement.

Le cadre législatif accompagnant le programme a permis de faire chuter de manière importante le nombre de grossesses multiples, en limitant les techniques médicales engendrant ces grossesses multiples. La gratuité de services de procréation assistée a également garanti aux personnes moins fortunées un accès à ces techniques médicales de pointe. Malgré tout, le programme avait été mis en place rapidement et sans consultation publique sur ses limites. Depuis, diverses questions ont été soulevées, notamment quant à l’admissibilité des femmes célibataires, plus âgées et homosexuelles.

Aucun document trouvé