[]

2 résultats trouvés.

Est-ce que le CHUM aussi pourrait brûler?

Par

Encore des raisons de frissonner devant les partenariats public-privé (PPP). Une fois de plus, c’est d’Angleterre que nous viennent les nouvelles qui minent plus avant la crédibilité de cette formule déjà terriblement amochée pour la construction d’infrastructures.

Évaluation du programme de procréation assistée : évaluer d’abord la place du privé

Par

Le gouvernement du Québec a récemment donné le mandat au commissaire à la santé et au bien-être d’évaluer le programme de procréation assistée, implanté en 2010. Une décision justifiée après bientôt trois ans de fonctionnement.

Le cadre législatif accompagnant le programme a permis de faire chuter de manière importante le nombre de grossesses multiples, en limitant les techniques médicales engendrant ces grossesses multiples. La gratuité de services de procréation assistée a également garanti aux personnes moins fortunées un accès à ces techniques médicales de pointe. Malgré tout, le programme avait été mis en place rapidement et sans consultation publique sur ses limites. Depuis, diverses questions ont été soulevées, notamment quant à l’admissibilité des femmes célibataires, plus âgées et homosexuelles.

Aucun document trouvé