[]

334 résultats trouvés.

Bientôt le salaire minimum à 15$ aux États-Unis ?

Par

Les élus de la chambre des représentants aux États-Unis seront appelés sous peu à voter sur un projet de loi qui propose de faire passer le salaire minimum fédéral de 7,25$US (9,52$CA) à 15$US (19,69$CA) l’heure d’ici 2024, soit une hausse de plus du double. Le « Raise the Wage Act », présenté en février dernier par le sénateur indépendant du Vermont Bernie Sanders et le représentant démocrate de la Virginie Bobby Scott, prévoit en outre d’indexer le salaire minimum à la variation du salaire médian au pays ainsi que de relever les minimums salariaux pour les employé·e·s de la restauration, les adolescent·e·s et les personnes en situation de handicap.

Le Fonds vert est mort, vive le Fonds d’électrification et des changements climatiques?

Par

Nous apprenions récemment que le gouvernement Legault décidait de convertir le Fonds vert en Fonds d’électrification et des changements climatiques (FECC). Du même souffle, il transfère la responsabilité de la société d’État Transition énergétique Québec (TEQ) au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Avec cette annonce, le gouvernement veut se donner plus de moyens d’investissement en infrastructure, sans avoir à rendre trop de comptes au public.

De quoi Arrima est-il le nom?

Par

Déposé le 7 février dernier par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, M. Simon Jolin-Barrette, le projet de loi no 9, Loi visant à accroître la prospérité socio-économique du Québec fait du système de déclaration d’intérêt, et le portail Arrima, l’assise sur laquelle l’immigration permanente au Québec sera désormais planifiée. Or, de quoi Arrima est-il réellement le nom?

Interdiction des signes religieux : l'effet de consensus (3e partie)

Par

Depuis l’élection de François Legault et de la CAQ, les médias ont systématiquement minimisé, ignoré ou mésestimé à quel point l’opinion publique est divisée face aux interdictions de la CAQ et à leurs modalités de mise en œuvre. Dans le cadre de la guerre culturelle menée par la mouvance identitaire québécoise au cours des deux dernières décennies, cet « effet de consensus » s’est révélé être une arme des plus efficaces.

Aucun document trouvé