["petit"]

505 résultats trouvés.

AÉCG : deux ans plus tard. Quel impact sur la balance commerciale canadienne ?

Par

L’Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l’Union européenne (UE) est entré en vigueur il y a deux ans, soit le 21 septembre 2017. Bien que l’entente n’ait pas été ratifiée par tous les pays membres, la très grande majorité des mesures édictées sont déjà appliquées. Cette fiche

Les coopératives peuvent-elles renverser le capitalisme?

Par

 

Le libéralisme économique ne convainc plus. Cette vieille idée selon laquelle il faut laisser le « marché », les entreprises et quelques poignées de capitalistes décider « librement » comment produire et distribuer les ressources sur cette planète n’a plus la cote. Que ce soit sous l’angle des inégalités de revenus et de patrimoine ou désormais sous celui de la crise climatique, les populations ont largement perdu confiance envers les institutions publiques et privées pour leur incapacité à agir en fonction du bien commun. Une partie de l’intelligentsia l’a bien compris et a ressenti l’urgence de redorer le blason du capitalisme, notamment en favorisant la « responsabilité sociale des entreprises ». Dans ce contexte, il est pourtant bien plus utile de considérer de possibles alternatives économiques. L’IRIS publie aujourd’hui une brochure qui aborde le cas de la coopérative.

Facebook : prends mon argent, pas mes données

Par

La semaine dernière, on apprenait que des entreprises dans le domaine des assurances, des prêts hypothécaires et des prêts personnels de la ville de Québec avaient été visitées par la SQ en lien avec le vol des données personnelles chez Desjardins. Ces entreprises auraient payé pour mettre la main sur ces précieuses données, non pas pour voler l’identité des individus concernés par la brèche de sécurité, mais pour les contacter et leur offrir des services financiers.

À combien s’élève la dette de l’État envers les plus vulnérables?

Par

La Protectrice du citoyen publiait la semaine dernière son rapport annuel, dans lequel elle dénonce le fait qu’en raison d’obstacles bureaucratiques, des dizaines de milliers de citoyens et de citoyennes – souvent parmi les plus vulnérables – n’ont pas accès à des prestations ou à des services publics auxquels ils et elles ont pourtant droit. Ce rapport, s’il ne permet pas de dresser un portrait exhaustif de ces problèmes systémiques d’accès, a au moins le mérite de mettre en lumière un phénomène très peu documenté au Québec : le non-recours aux droits. Regard sur une dette publique dont on ne parle pas assez.

Aucun document trouvé