[]

5 résultats trouvés.

Un impôt sur la fortune est-il faisable ?

Par

Dans un billet récent, nous écrivions que l’heure était venue d’adopter de nouvelles mesures fiscales afin de mieux imposer les grandes fortunes. Ce thème est discuté un peu partout à travers le monde en réaction à l’impact de la COVID-19 sur les finances publiques, aux politiques monétaires expansionnistes qui font gonfler les actifs des super-riches et à quarante ans de croissance des inégalités sous l’égide du néolibéralisme. Toutes les raisons sont bonnes pour mieux imposer la richesse, mais… est-ce possible ?

La croissance intenable des inégalités

Par

L’économiste français Thomas Piketty a acquis une notoriété internationale suite à la publication en 2013 de son ouvrage Le capital au XXIe siècle. Cet ouvrage jetait un éclairage nouveau sur la croissance des inégalités de revenus et de patrimoine. On peut supposer que la soudaine popularité de Piketty au sein d’une partie de l’élite libérale, notamment aux États-Unis, s’explique par le diagnostic lucide qu’il pose sur un phénomène – la croissance des inégalités – qui a contribué dans les dernières années au discrédit grandissant de l’establishment dans le monde occidental. Piketty n’est pas un radical et donc contenir ces inégalités serait aux yeux de l’élite dirigeante l’une des clés de voûte du maintien d’un système dans lequel ils sont privilégiés.

La répartition des richesses, est-ce qu’on s’en fout vraiment ? Réplique à Michel Kelly-Gagnon

Par

Le 28 juin dernier, le directeur de l’Institut économique de Montréal (IEDM) Michel Kelly-Gagnon signait un billet au titre provocateur : « Les gens préfèrent une société juste... et inégale » Soyons-lui reconnaissants : ce texte nous offre une occasion en or de déboulonner un argumentaire classique de la droite libertarienne.

Piketty : contre les inégalités du capitalisme et pour un savoir libre de propriété intellectuelle?

Par

Au cours des dernières semaines, voire des derniers mois, le livre de Thomas Piketty, Le capital au XXIe siècle, est devenu un véritable bestseller. C’est un fait assez rare de voir un livre économique, et académique par surcroît, devenir le centre de l’univers médiatique. Mais son succès n’est pas si surprenant. Le livre comporte une solution politique qui s’attaque à une vache sacrée de la droite économique, soit une taxation accrue des revenus provenant du capital. Et cela, pour s’attaquer au problème des inégalités économiques qui est en pleine explosion partout dans le monde. Ce constat sur le problème des inégalités croissantes est également fait par des institutions internationales, la Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), qui ne sont pas nécessairement reconnues comme étant progressistes. Et de l’autre côté, le livre de Piketty met des chiffres sur le mouvement Nous sommes le 99%. Toutefois, le succès médiatique de l’ouvrage et les critiques de la droite économique ont éclipsé un des projets derrière les chiffres utilisés par Piketty. Mais qu’est-ce qui se cachent véritablement derrière ces chiffres?

 

Aucun document trouvé