[]

5 résultats trouvés.

Une consultation en ligne sur la MPC à recalibrer

Par

Les choses vont décidément très, même trop vite depuis la publication de la stratégie canadienne de réduction de la pauvreté en août dernier, du moins pour les aspects de cette stratégie qui posent problème. D’emblée, celle-ci désignait unilatéralement la mesure du panier de consommation (MPC) en tant que seuil officiel de la pauvreté au Canada. La stratégie court-circuitait ainsi l’expertise développée au Québec, où la MPC sert prudemment depuis 2009 à «suivre les situations de pauvreté sous l’angle de la couverture des besoins de base» sans présumer pour autant qu’elle indique la sortie de la pauvreté. Ce choix devançait aussi le processus de révision périodique de la MPC qui était en cours à Statistique Canada, alors qu’il aurait été logique d’en attendre les résultats. Voici maintenant que le projet de loi C-87, déposé le 6 novembre dernier, entend confirmer le choix de la MPC comme seuil officiel. Pendant ce temps, une consultation en ligne demande à la population son avis sur la MPC… à partir de données ventilées qui ne tiennent pas la route.

Abordons d’emblée ce dernier point, puisque la consultation est en cours et que des invitations à y répondre circulent dans diverses organisations.

Financement de l’action communautaire : quand la philanthropie retire ses billes

Par

Une longue relation unit les groupes communautaires montréalais et québécois au réseau Centraide. Ce réseau est le principal soutien philanthropique du milieu communautaire québécois. Or, la relation privilégiée qu’il a su développer avec les groupes communautaires semble peu à peu se détériorer, notamment dans la région de Montréal, comme en témoignent les critiques de l’Organisation populaire des droits sociaux de la région de Montréal (OPDS-RM) et la récente sortie du directeur adjoint du Camp St-Donat. Ces critiques et déceptions récentes s’ajoutent d’ailleurs à une liste de récriminations exprimées depuis quelques années déjà par des responsables d’organismes communautaires.

La stratégie fédérale de réduction de la pauvreté, la MPC et la classe moyenne

Par

Les gains francs sont rares en matière de lutte contre la pauvreté. Ils sont souvent mitigés par des reculs et des silences qui risquent de les compromettre et qui rendent difficile de souscrire pleinement aux stratégies annoncées. C’est le cas d’Une chance pour tous : la première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté, rendue publique le 21 août dernier.

La pauvreté : un problème d’argent

Par

Une idée qui semble très ancrée dans l’esprit des sociétés occidentales est que la cause de la pauvreté serait le résultat de mauvaises décisions ou encore d’un manque d’éducation ou de caractère. Cela explique probablement pourquoi les programmes de lutte contre la pauvreté comportent de nombreuses conditions au versement des prestations. En effet, pourquoi faire confiance à quelqu’un de peu éduqué, de paresseux ou d’irrationnel lorsqu’il s’agit de lui donner de l’argent? Cependant, d’après une recherche parue en 2017 dans le magazine Science qui permet de mieux comprendre le casse-tête que représente la lutte contre la pauvreté, la véritable cause pourrait simplement être le manque d’argent.

Aucun document trouvé