[]

43 résultats trouvés.

Hausser les salaires pour attirer la main-d’œuvre

Par

Statistique Canada révélait la semaine dernière les plus récentes données de son Enquête sur les postes vacants et les salaires, qui portent sur le 1er trimestre de 2021. Sans (trop de) surprise, le nombre de postes vacants, c’est-à-dire le nombre de postes que les employeurs cherchent à pourvoir, était en hausse de 7,9% au Canada et de 14,4% au Québec par rapport au 1er trimestre de 2020. Quant au taux de postes vacants, il atteignait 3,6% en début d’année au Canada, une augmentation de 0,5 point de pourcentage depuis le 1er trimestre de 2020. Au Québec, ce taux s’établissait à 4,2% au 1er trimestre de 2021, une hausse de 0,8 point de pourcentage par rapport à l’an dernier.

Travailleurs agricoles saisonniers: Ottawa a les moyens de faire mieux

Par

On apprenait la semaine dernière grâce à un reportage de Radio-Canada les conditions lamentables dans lesquelles travaillent des employés de l’entreprise de production maraîchère Demers. La journaliste Natacha Lavigne, qui a visité les lieux servant de résidence aux travailleurs étrangers temporaires (TET), a pu constater l’insalubrité et la promiscuité qui y régnaient. Dans les jours suivant la diffusion de ce reportage, le PDG des Productions horticoles Demers a réagi dans une lettre en s’excusant auprès des travailleurs de son entreprise et en promettant que la situation allait être corrigée.

Faut-il vraiment réduire les seuils d’immigration?

Par

Dans une lettre parue le 9 avril, l’économiste et président du Parti québécois, Dieudonné Ella Oyono, affirmait que, devant la rareté de main-d’œuvre qui touche plusieurs secteurs de l’économie québécoise, « augmenter les seuils d’immigration n’est pas une solution soutenable à long terme, ni du point de vue économique (chômage élevé) ni du point de vue social (pression sur les services publics). » Cette conclusion nous semble toutefois fondée sur des prémisses erronées.

Budget 2021: une approche étriquée de la relance

Par , , , , , , , ,

Les chercheuses et chercheurs de l'IRIS, accompagnés de plusieurs de leurs collaborateurs et collaboratrices habituels, ont analysé à chaud hier le budget 2021-2022 présenté par le ministre des Finances Eric Girard. Voici les principaux éléments qui ressortent de cet exercice.

Aucun document trouvé