[]

2 résultats trouvés.

Endettement des ménages : on vous l’avait bien dit

Par ,

Revenons en arrière et prenons quelques exemples. Seulement quelques uns.

En février 2010, la Banque nationale publiait un Hebdo économique sur l’endettement des ménages, alors que Statistique Canada venait d’annoncer que le ratio d’endettement frôlait le 150%. Conclusion de l’avis? Il faut faire attention, mais « Pour l’heure, la situation financière présente des ménages canadiens apparaît saine, quel que soit l’angle sous lequel nous abordons la question. »

Une éducation au surendettement viable?

Par

C’est dans l'esprit d’un nécessaire dialogue social et citoyen qu’on aurait pu accueillir avec intérêt la proposition de réinscrire dans le cursus du secondaire une formation d’initiation à l’économie et aux questions économiques. Or, c’est avec stupeur que l’on a appris dans Le Devoir que le projet d’une nouvelle formation est soumis par des acteurs de la communauté financière, ceux-là même qui, non seulement profitent du surendettement des ménages canadiens et québécois, mais la cultivent activement à travers l’innovation constante dans l’offre de produits d’endettement, par l’investissement important dans la publicisation de ces produits auprès de toutes les catégories d’âge, des adolescents jusqu’aux retraités, et par l’innovation dans les technique de conversion de ces créances fait aux ménages en titres financiers complexes. La formation que le groupe dirigé par le président pour le Québec du groupe BMO veut proposer au ministère de l’éducation n’a pas pour contenu l’économie, mais bien la finance et ce d’un point de vue pratique, c’est-à-dire qu’il ce programme se présente comme une initiation à l’utilisation raisonnée des produits financiers d’endettement et d’épargne ainsi qu’à la planification financière.

Aucun document trouvé