[]

5 résultats trouvés.

Atteindre une véritable équité salariale dans le secteur public

Par ,

Dans son éditorial du 25 septembre, Jean-Robert Sansfaçon souligne avec justesse que les quelque 540 000 personnes travaillant pour l’État québécois méritent un traitement juste et équitable dans le processus de négociation qui débutera en octobre. Il mentionne notamment que la rémunération dans le secteur public provincial est inférieure de 16 % à 35 % à celles du secteur privé syndiqué et des autres composantes du secteur public (administrations fédérale et municipale, entreprises publiques). Cela devrait suffire à donner raison aux travailleuses et travailleurs de l’État québécois qui exigent de meilleures conditions d’emploi.

Les milliards dans l’angle mort de la Loi sur l’équité salariale

Par

Depuis l’adoption d’une loi visant sa pleine réalisation en 1996, on aurait pu penser que l’équité salariale était un dossier réglé. Si cette loi a bel et bien favorisé l’atteinte d’une plus grande équité salariale en emploi, elle a toutefois gardé tout un pan du problème dans son angle mort, soit la création d’écarts de rémunération gigantesques au sein même du secteur public. Ce problème est l’objet d’une étude que j’ai réalisée en collaboration avec Eve-Lyne Couturier et qui est publiée cette semaine par l’IRIS.

Budget Morneau : Une autre année sur le neutre

Par

Dans son budget 2018-2019, le gouvernement Trudeau, une fois de plus, ne réponds pas aux attentes suscitées lors de son élection. En dépit de quelques mesures sociales bienvenues, le ministre Morneau poursuit sur la lancée de ses deux premiers budgets : il échoue à opérer une véritable reconfiguration des politiques économiques et budgétaires comme l’avait fait le gouvernement précédent qui n’avait pas hésité à utiliser sa majorité parlementaire pour imposer un programme politique férocement conservateur. Le troisième budget de l’ère Trudeau ne fait guère de vague, en attendant la prochaine année électorale, semble-t-il.

Messieurs, vous pouvez arrêter de travailler: l’équité de revenu est atteinte pour cette année

Par

C’est aujourd’hui, le 10 novembre, que les hommes du Québec peuvent arrêter de travailler pour le reste de l’année et que le 31 décembre prochain à minuit, en échangeant des vœux de bonne année, ils auront gagné le même revenu de travail que les femmes. Qu’est-ce qui explique que les femmes gagnent moins que les hommes au Québec?

Aucun document trouvé