[]

108 résultats trouvés.

L’intelligence artificielle contribue à la gentrification des quartiers de Montréal

Par

Les politiques économiques favorisant l’essor de l’industrie du numérique contribuent à déterminer le type de citoyen·ne·s pouvant habiter la ville (1). Montréal veut être la prochaine Silicon Valley en devenant un centre mondial de l’intelligence artificielle (IA). Cependant, force est de constater que cette stratégie économique fait pression sur le parc immobilier de la métropole. Ce faisant, l’accueil dans certains quartiers des entrepreneurs, entrepreneuses, travailleurs et travailleuses de l’IA s’accompagne d’une délocalisation des autres citoyen·ne·s.

Garantir des emplois pour combattre le chômage?

Par

Les discussions entourant la relance économique post-COVID et la rareté de la main-d’œuvre qui affecte de nombreux secteurs nous font oublier que des milliers de Canadien·ne·s et de Québécois·es n’ont toujours pas retrouvé de travail. Pire encore, le chômage de longue durée, qui désigne la situation des personnes qui sont au chômage depuis 27 semaines ou plus, touchait 486 000 personnes en avril 2021, un chiffre en hausse de 171,3% par rapport à février 2020 selon Statistique Canada.

Budget fédéral 2021-2022 : beaucoup de carburant pour rester sur place

Par , ,

Comme prévu, le gouvernement Trudeau continue de dépenser pour stimuler l’économie. Mais le premier budget de la ministre des Finances Chrystia Freeland n’est pas un budget progressiste pour autant. Il s’agit d’un budget typiquement libéral : il promet beaucoup, mais réalise peu. Cette fois-ci, hormis l’exception notable du programme de garderies hors Québec (et qui devrait se traduire par des compensations de l’ordre de 2 G$ pour le Québec), le budget fédéral échoue à amorcer la transformation de l’économie, se contentant d’alimenter un modèle économique désuet et non viable.

Les perdants de la reprise jusqu’ici

Par

Après le tumulte des premiers mois de pandémie, on observe une certaine reprise économique au Québec comme au Canada. Bonne nouvelle, avouons-le. Cependant, au moment où les mesures d’urgence arrivent à leur fin, ce n’est pas tout le monde qui goûte au fruit de la relance. Pour éclairer l’un des angles morts de la crise actuelle, prenons le temps d’étudier l’évolution récente de la « destruction/création » d’emplois sous l’angle du salaire horaire. Cet exercice nous permettra de démontrer – on s’en doutait un peu –, qu’il est faux d’affirmer que nous sommes toutes et tous dans le même bateau face à la pandémie. 

Aucun document trouvé