[]

369 résultats trouvés.

Les paradis fiscaux contre les écoles : petite leçon de la rentrée

Par

En revenant de ma première rencontre de parents pour la rentrée de mon plus vieux à la maternelle, des paroles de l’enseignante me sont revenues en tête : « Je n’ai pas de matériel, pas de livres, pas de jeux, rien. Si vous avez des dons, je suis preneuse. » Peut-être sans le vouloir, elle venait de nous donner un sérieux rappel à l’ordre sur l’état du financement du réseau scolaire.

La logique des entreprises capitalistes expliquée par François Morin

Par

Dans un livre édité en 2017 par nos ami·e·s de chez Lux, François Morin schématise quelques idées afin de nous aider à mieux comprendre les cycles de valorisation du capital, soit les moyens mobilisés par les entreprises pour tirer un profit de leurs activités. Loin de se limiter à une représentation abstraite de ces cycles, Morin propose de les approcher à partir des modes d’organisation des firmes capitalistes. L’objectif est ambitieux : comprendre le procès de valorisation mis à branle par différents types d’entreprises afin de mieux en saisir les modes opératoires. L’économie politique du XXIe siècle : de la valeur-capital à la valeur-travail, une lecture captivante dont je ne vais tenter de synthétiser qu’une petite partie. 

L’obsolescence du profit

Par

Récemment, dans la foulée des interrogations de fond soulevées par la crise de la COVID-19, l’IRIS publiait une note de recherche où il était entre autres proposé de libérer le travail de l’exigence de générer du profit. Initialement pensé par la doctrine du libéralisme économique, le profit était censé constituer un incitatif à l’innovation privée, laquelle bénéficierait ensuite à l’ensemble par les gains productifs générés. Or, à une époque où les capacités productives des entreprises sont devenues pathologiques – en témoigne la crise écologique actuelle –, l’accumulation de profit est-elle encore un incitatif pertinent à partir duquel la collectivité devrait s’administrer? 

Aucun document trouvé