["selon tremblay pepin", "simon tremblay plein"]

171 résultats trouvés.

Dette: quatre raisons de ne pas paniquer

Par

Le gouvernement du Québec déposera son budget dans quelques jours. Les dix dernières années ont été consacrées à un effort principal : la réduction de la dette publique du Québec. Alors que le gouvernement passe en mode électoral et que le sombre vocabulaire de l’austérité cède la place aux rivières d’or et aux montagnes d’argent, un des plus importants choix budgétaires du gouvernement sera de continuer ses versements au Fonds des générations. Cette année, ces montants devraient représenter 2,5 G$, une somme importante pour le budget du Québec. Pourtant, le gouvernement du Québec a tort de mettre autant d’efforts sur la réduction de sa dette : elle n’a rien d’inquiétant. Voici quatre raisons de ne pas vous réveiller la nuit en pensant que la dette du Québec va venir vous dévorer, tirées de notre plus récente publication:

État de la dette du Québec 2017

Par , ,

La dette du Québec est au cœur des débats politiques depuis au moins 30 ans. En 2014, l’IRIS a publié un État de la dette du Québec qui tentait de vulgariser les principaux éléments entourant cette épineuse question. Depuis ce temps, une série d’évènements et de publications ont fait évoluer notre

Bilan de mi-mandat, deuxième partie : les remarquables oubliés

Par

Dans un premier billet, je me suis penché sur les indicateurs classiques que prend le gouvernement pour évaluer ses politiques : la croissance, l’emploi, les investissements et les importations. Nous avons vu que, selon ces données, les deux premières années du gouvernement de Philippe Couillard étaient somme toute médiocres : sans drame, mais sans éclat non plus.

Aucun document trouvé