Le sous- financement des maisons d’hébergement pour femmes : Facteur aggravant de la marginalisation des femmes immigrantes au Québec

Par ,

La présente étude analyse les facteurs structurels liés aux institutions, à l’histoire coloniale, aux politiques d’immigration et au traitement médiatique de la violence qui tendent à minimiser ou à rendre invisibles les discriminations multiples et simultanées que vivent les femmes immigrantes et les femmes autochtones violentées. Ces facteurs structurels ont une

L'allocation des ressources pour la santé et les services sociaux au Québec : État de la situation et propositions alternatives

Par , ,

Les modes d’allocation des ressources financières sont déterminants en matière de santé et services sociaux. Au Québec, les dépenses publiques liées aux établissements sociosanitaires et celles liées aux médecins sont gérées séparément. La répartition aux premiers se fait principalement en fonction d’un financement historique alors que les seconds sont majoritairement rémunérés

Mémoire sur le projet de loi 98: Loi modifiant diverses lois concernant principalement l’adhésion aux professions et à la gouvernance du système professionnel

Par ,

Le 11 mai 2016, la ministre responsable de l’application des lois professionnelles, la ministre de la Justice Stéphanie Vallée a déposé le projet de loi n° 98 à l’Assemblée nationale du Québec. Intitulé «Loi modifiant diverses lois concernant principalement l’adhésion aux professions et la gouvernance du système professionnel », il donne

Les ordres professionnels peuvent-ils garantir la protection du public ?

Par ,

Une réforme du Code des professions du Québec est en cours depuis quelques années. Ce système est largement méconnu au sein de la population, même s’il joue un rôle de première importance dans le travail de plusieurs centaines de milliers de professionnel·le·s, allant des médecins aux arpenteurs-géomètres, ainsi que dans les

Les dépenses de santé sont-elles hors de contrôle ?

Par ,

Hormis peut-être le niveau d’endettement public, aucune explication n’est plus utilisée que l’évolution des coûts de la santé pour justifier l’impossibilité de maintenir les services publics tels qu’ils sont offerts au Québec depuis la Révolution tranquille. L’augmentation de ces coûts serait insoutenable à moyen terme, notamment en raison d’un système de

Aucune publication trouvée