La Caisse de dépôt et placement, actionnaire des partenaires de GNL Québec

Par , ,

Le 22 mai dernier, Le Devoir rapportait que l’entreprise GNL Québec (GNLQ), responsable du projet d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) à Saguenay, aurait conclu une entente avec un consortium européen. Cette entente non contraignante, confirmée hier par GNLQ, prévoit la livraison de GNL à un terminal d’importation qui doit être construit à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne.

Exportation de gaz naturel liquéfié en Nouvelle-Écosse: les projets se suivent et se ressemblent

Par

Alors que le projet GNL Québec à Saguenay est en attente d’une décision du gouvernement du Québec, un autre projet d’exportation de gaz naturel liquéfié a récemment fait la manchette. Le projet Goldboro prévoit l’agrandissement d’un gazoduc existant au Québec afin d’approvisionner en gaz naturel un terminal de liquéfaction qui doit être construit en Nouvelle-Écosse. Ce projet initié en 2013 est conçu sur le même modèle que celui entamé en 2014 à Saguenay, en ce qu’il repose entre autres sur le recours à des paradis fiscaux, à des fonds publics massifs, sur des coûts de production élevés, et sur une rhétorique de « blanchiment vert ».

Faut-il interdire les publicités de voitures à essence ? (2)

Par

Au cours de l’année 2020 au Québec, il s’est vendu près de 20% de voitures neuves en moins qu’en 2019. Malgré cette conjoncture défavorable posée par la pandémie, le constructeur KIA est parvenu à battre le marché en enregistrant une hausse de ses ventes de 4% au Québec comparativement à 2019. Au sommet de son palmarès de vente, son tout nouveau VUS modèle « Seltos ». Quel est le secret du succès de KIA? Dans un communiqué de presse du 13 janvier dernier, KIA attribue sa veine à une savante campagne publicitaire qu’elle décrit sans ambages. Ce billet propose l’analyse critique d’une réussite publicitaire dont on pourrait se passer.

Aucun billet trouvé