[]

9 résultats trouvés.

Le graphique du mois : une automobile par conducteur en 2020?

Par

Chaque année, je me surprends de certaines statistiques qui sont partagées à propos de l’utilisation des véhicules motorisés. Ainsi, on apprenait en 2019 que « [c]haque Québécois en âge de conduire possède en moyenne 1,06 véhicule ». Évidemment, cette donnée est intéressante et troublante, mais elle inclut des véhicules dont l’utilisation, bien que polluante, n’est pas la principale responsable des émissions de GES du Québec.

Les graphiques (3) Les données sur une longue période

Par

En cette nouvelle année, je vais poursuivre ma série sur les graphiques par un sujet pas trop compliqué, les longues séries de données. Ces séries ont souvent comme caractéristique de prendre une forme trompeuse, parfois exponentielle. Pour pouvoir illustrer cette caractéristique, j'ai choisi des données canadiennes plutôt que québécoises, car les séries de données disponibles sont plus longues pour le Canada que pour le Québec.

Forme exponentielle

Dans le graphique qui suit, qui représente l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC) au Canada depuis 1914, on a l'impression que l'IPC a peu augmenté jusque dans les années 1970, qu'il a soudain augmenté en flèche jusqu'au milieu des années 1980, a augmenté à peine un peu moins vite jusqu'au milieu des années 1990 et que son augmentation a ralenti quelque peu par la suite.

Les graphiques (2) Quelle croissance veut-on montrer?

Par

Dans le premier billet sur les graphiques, on a vu qu'on peut très bien tronquer un graphique, c'est-à-dire ne pas faire partir l'axe des Y à 0, sans nécessairement tricher. Cette fois nous verrons un problème de confusion potentielle dans la présentation sur un même graphique d'éléments de dimensions différentes.

Croissance en points de pourcentages ou en proportion?

Quand on veut comparer des éléments de dimensions différentes, il peut arriver qu'on donne une impression fautive de l'évolution réelle de ces éléments. Par exemple, le graphique qui suit montre l'évolution du taux de fréquentation scolaire à temps plein des jeunes Québécois âgés de 15 à 19 ans, de 20 à 24 ans et de 25 à 29 ans.

Les graphiques (5) Les graphiques à deux axes - données de natures différentes

Par

Je reprends ici ma série sur les graphiques. La dernière fois, on a vu qu'on pouvait appliquer des règles assez simples (enfin, presque simples!) pour présenter adéquatement les graphiques à deux axes qui regroupent des données du même type. Malheureusement, il n'est pas possible de faire la même chose avec des graphiques à deux axes qui présentent des données de natures différentes.

Pas de règles

Comme je l'avais mentionné dans les commentaires du dernier billet, je vais ici donner un exemple tiré d'une demande qui m'a été faite par Éric Pineault. Il m'a soumis ce graphique non tronqué :    

Aucun document trouvé