[]

380 résultats trouvés.

Les agences de placement, un intermédiaire de trop?

Par

Le mois dernier, plusieurs médias rapportaient que des agences privées de placement de personnel profitaient de l’épidémie de COVID-19 pour gonfler les prix chargés aux établissements de la santé à qui elles fournissaient de la main-d’œuvre. Mis au fait de la situation, le gouvernement a depuis annoncé qu’il allait encadrer la facturation réalisée par ces agences privées auprès des établissements de santé, des ressources intermédiaires et des résidences pour aîné·e·s.

Santé et sécurité du travail: les employeurs encouragés à déroger à leurs obligations?

Par

Nous assistons à une perturbation inégalée des systèmes de prévention en santé et sécurité du travail avec l’arrivée de la COVID-19, ce nouveau risque biologique grave pouvant circuler dans l’ensemble des milieux de travail. Nous constatons également que plusieurs États étaient mieux préparés que d’autres pour y faire face et que divers régimes fournissent une meilleure réponse dans l’élimination des risques du travail. À ce propos, et en tout respect pour ses fonctionnaires, le gouvernement du Québec ne mérite aucun éloge en matière d’intervention publique contre la pandémie dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail. 

« Mettre en pause » l'économie : Remarques sur la subvention salariale d'urgence du Canada

Par

Annoncée à la fin mars, la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) a capturé les esprits, tant par l’audace de ce programme (subventionner la majeure partie du salaire versé par les entreprises ayant subi une baisse de revenus, soit 75 % du salaire hebdomadaire, jusqu’à concurrence de 847 $ par semaine) que par son coût astronomique, estimé entre 71 G$ et 73 G$. L’objectif de la SSUC est clair : en protégeant le lien d’emploi de milliers de personnes, on entend mettre en pause l’économie afin de faciliter plus tard la relance. Mais que veut dire « mettre en pause » l’économie?

Aucun document trouvé