["fany gerin laur", "fany gelina laur", "fany gelina lavo", "fany gerin lavo", "fany gerin labr", "faut gerin lajo", "face gerin lajo", "franc gerin loto", "franc gerin lajo", "fond gerin loto", "fond gerin lajo", "fond gerin lake", "font gerin laquo", "fait gerin laquo", "fair gerin laquo", "faut gerin laquo", "fond gerin laquo"]

6 résultats trouvés. Recherchiez-vous plutôt fany gerin laur ?

Le Québec, champion mondial de l’économie sociale

Par

Le Québec figure parmi les endroits au monde où l’économie sociale est la plus florissante. Il est d’ailleurs souvent pris en exemple lors d’événements internationaux ou d’études portant sur ce thème dans le but de comprendre quelles sont les structures et les cultures propices à l’émergence et au développement d’une telle économie. Des pays comme la Corée du Sud, l’Espagne ou la France considèrent donc le Québec comme un exemple à suivre en matière d’économie sociale. Mais ici, connait-on vraiment notre économie sociale? Et plus important, qu’est-ce que cela apporte au développement social et à la richesse collective?

Éducation décentralisée: Idéal inatteignable ou réalité pratique?

Par

On entend souvent parler des coupes en éducation de manière très spécifique. On nous parle de budgets distincts dédiés à l’aide aux devoirs, aux investissements en infrastructures, au programme pour enfants en troubles d’apprentissage, etc. Cette réalité est le reflet d’un système d’éducation très centralisé, où les réalités locales ne peuvent être prises en compte dans les priorités globales.

Lutte contre l’intimidation: un exemple de succès

Par

Le phénomène de l’intimidation chez les jeunes a été grandement médiatisé au cours des dernières années au Québec. Cette prise de conscience collective a entrainé les différents acteurs et actrices politiques et sociaux à vouloir mettre en place des mesures efficaces visant la diminution des actes d’intimidation et du nombre de victimes.

Si le Québec a connu son lot de drames découlant de diverses actions reliées à l’intimidation, il n’en demeure pas moins que le phénomène est présent partout sur la planète. Certains pays se sont déjà penchés sur le problème, et divers programmes ont été mis en place pour contrer ce phénomène. Un pays se démarque toutefois quant à l’efficacité de son programme anti-intimidation: la Finlande.

Le Ministère de l’Éducation et de la Culture de Finlande a financé le développement du programme KiVa, dont l’implantation progressive a débuté en 2007 dans une centaine d’écoles. Développé à l’université de Turku, le programme est le fruit d’une collaboration entre le département de psychologie et le centre de recherche sur l’apprentissage. Son public cible est la population étudiante du primaire et du secondaire, soit les jeunes de 7 à 16 ans.

La vraie valeur de l’éducation : bientôt une réponse?

Par

Les nombreux débats des dernières années au Québec concernant l’éducation font ressortir un constat flagrant : on ne s’entend pas sur ce qu’est la valeur de l’éducation. La Loi sur l’instruction publique précise que l’école a pour mission d’instruire, de socialiser et de qualifier les élèves. Mais encore? Comment mesure-t-on réellement les effets de l’éducation au sein d’une société? Pour y répondre, il faut comprendre la portée de chacun des aspects de la mission de l’école.

L’impasse de l’argumentation

L’aspect de la qualification a depuis toujours l’avantage d’être quantifiable et clair, ce qui en fait un instrument constamment utilisé pour mesurer l’efficacité d’un système d’éducation. En effet, on emploie régulièrement les variables de « taux d’emploi » et de « salaire moyen » pour évaluer l’apport de l’éducation sur les plans individuel et collectif. Le caractère « qualifiable » de l’éducation est également apprécié pour sa capacité de comparaison entre les différents systèmes, cette valeur étant présente et mesurable partout. Mais la facilité avec laquelle on mesure la capacité du système d’éducation à qualifier les étudiant.e.s signifie-t-elle que cette mesure soit la plus appropriée pour examiner l’efficacité du système d’éducation? La qualification des étudiant.e.s reflète-t-elle l’efficacité des autres aspects de la mission de l’école, soit socialiser et instruire? Bien sûr que non. Mais comment évalue-t-on les bienfaits de la socialisation et de l’instruction au sein de la société?

Aucun document trouvé