Graphique du mois: les surplus de production de cannabis

Par

 

Le mois d’octobre dernier marquait le premier anniversaire de la légalisation du cannabis au Canada. Cet anniversaire a aussi permis de voir les bilans financiers annuels des plus importants producteurs de cannabis du Canada. Les résultats, bien inférieurs aux prévisions, ont entraîné d’importantes baisses de la valeur des actions boursières. Comment expliquer ces résultats?

Mise à jour économique: toujours plus d’argent dans les coffres de l’État

Par

Le ministre des Finances Éric Girard publiait aujourd’hui sa mise à jour économique. Il en a profité pour faire quelques annonces, ce qui explique que celle-ci prenne comme d’habitude la forme d’un mini-budget. Mais cette mise à jour sur l’exercice budgétaire en cours n’est pas le seul document digne d’intérêt que publie aujourd’hui le ministère des Finances. En effet, il a également mis en ligne les comptes publics pour l’exercice budgétaire 2018-2019, soit l’exercice qui s’est terminé en mars dernier. 

Dépenser vite pour négocier moins

Par

Le gouvernement de François Legault vient d’annoncer la fin du tarif différencié selon les revenus pour les CPE et les garderies subventionnées et la bonification de l’allocation familiale québécoise. Il s’agissait là de promesses faites lors de la campagne électorale, mais la nouveauté tient à deux éléments : d’une part, l’échéancier est beaucoup plus rapide que prévu (au départ, on parlait d’un étalement jusqu’en 2022) et d’autre part, ce sera rétroactif pour 2019. De quoi se réjouir pour les familles de jeunes enfants. Cependant, cette bonne nouvelle pourrait cacher autre chose de moins noble.

Stratégie 20/20/20 : un pas dans la bonne direction pour l'accessibilité et l'abordabilité du logement

Par

Dans son éditorial du 28 octobre, Brian Myles critiquait le Règlement pour une métropole mixte, la nouvelle stratégie de l’administration Plante pour développer du logement social et abordable sur le territoire de la ville de Montréal, en arguant que celui-ci « est bourré de contraintes qui feront reculer la métropole. » Cette stratégie, connue sous le nom de « 20/20/20 », obligera les promoteurs immobiliers à inclure dans leurs projets 20 % de logements sociaux (projets de 5 unités et plus), 20 % de logements abordables et 20 % de logements familiaux (projets de 50 unités et plus), et ce à compter de janvier 2021.

Quand Québec lâche ses écoles

Par

Depuis son élection, la CAQ ne manque pas une occasion de se présenter comme le parti qui fera de l’éducation une véritable priorité. Lors de son discours inaugural, le premier ministre a donné le ton en parlant de redressement national en éducation, rien de moins.

Aucun billet trouvé