Les taxes à la consommation et les inégalités au Québec

Par ,

La question de l’impôt et des taxes demeure un enjeu de réflexion important au Québec, en particulier depuis l’amorce d’une révolution tarifaire en 2010 par le gouvernement libéral. Pour augmenter ses revenus, mais surtout pour rendre plus « compétitif » le régime fiscal québécois, le gouvernement du Québec a récemment mis sur pied une commission de révision de son régime fiscal, dirigée par le fiscaliste Luc Godbout. Le gouvernement a répété qu’il favoriserait la réduction des crédits d’impôt et qu’il comptait hausser l’apport des taxes à la consommation. Ces options ne sont pas sans lien avec les positions défendues par Luc Godbout dans ses publications. En agissant ainsi, explique-t-il, nous suivrions l’exemple des pays scandinaves, dont les niveaux de taxation à la consommation sont plus élevés que les nôtres. Luc Godbout affirme également qu’il est possible d’annuler le caractère régressif des taxes à la consommation par un système de crédits d’impôt. Cette étude contredit ces affirmations.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex