Icône

Aidez-nous à poursuivre notre travail de recherche indépendant

Devenez membre

Le revenu viable 2021: pour une sortie de pandémie sans pauvreté

28 avril 2021


Alors que nos repères collectifs ont été bousculés par la pandémie de COVID-19, la présente édition du revenu viable poursuit les efforts déployés par l’IRIS depuis 2015 pour décrire un niveau de vie digne, exempt de pauvreté et adapté à la réalité québécoise. Le revenu viable est élaboré selon des critères qui peuvent être comparés à d’autres indicateurs utilisés au Québec pour le suivi des situations de pauvreté. C’est le cas notamment de la Mesure du panier de consommation (MPC), calculée par Statistique Canada, qui sert de son côté à suivre les situations de pauvreté sous l’angle de la couverture des besoins de base. Le défi de cette année est double. Le premier est technique. En effet, il s’agit d’une année de transition pour la MPC, qui est désormais calculée selon une nouvelle base, dont les seuils plus élevés mettent à jour ceux de l’ancienne base. Le second défi est d’ordre conjoncturel : comment tirer du présent contexte de crise des fils conducteurs pouvant éclairer des choix collectifs conduisant à moins d’inégalités?

À propos du revenu viable

Le revenu viable est une somme disponible (après impôt) qui permet de vivre dignement hors de la pauvreté. Cela signifie à la fois d’être en mesure de faire des choix et de pouvoir faire face à des imprévus. Le revenu viable est calculé pour 3 types de ménages et 7 municipalités québécoises afin de refléter différentes réalités. Depuis 2015, l’équipe de recherche de l’IRIS travaille sur cet indicateur qui se distingue des différents seuils de faible revenu en usage au Canada, en calculant un panier de biens et services donnant accès à une vie digne, exempte de pauvreté.



Lire le communiqué

Partager