Les prestations d’aide sociale sont-elles trop généreuses?

Par ,

Même si le soutien financier de dernier recours occupe moins de 5 % du budget du Québec, le dossier de l’aide sociale soulève souvent des passions. D’un côté, des commentateurs dénoncent une prétendue oisiveté des prestataires de l’as- sistance sociale et appellent à la réduction des sommes versées, tandis que de l’autre, des organismes communautaires et de défense de droits tracent un triste portrait de la vie comme pres- tataire de l’assistance sociale. Dans cette note, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) se penche sur deux idées répandues à propos de l’assistance sociale, soit, d’une part, qu’hausser les prestations s’accom- pagne toujours d’une augmentation du nombre de prestataires, et d’autre part, que la meilleure manière de favoriser la réinsertion serait de réduire le montant des prestations. 

Exporter la citation sur Endnote Bibtex