Comment planifier l'après-COVID ? Un choix entre austérité et résilience

Par ,

Les dépenses engagées par les gouvernements pour faire face à l’impact économique de la pandémie de COVID-19 atteignent des niveaux inédits. Tout comme la propagation du virus conduira à une réévaluation du fonctionnement de la santé publique et des soins de longue durée, l’intervention financière massive de l’État pourrait transformer à court, moyen et long terme le rôle du gouvernement dans l’économie. Cet interventionnisme accru des pouvoirs publics signifierait en quelque sorte que l’on tire un trait sur l’approche dominante des gouvernements depuis une bonne quarantaine d’années. En effet, même si la taille de l’État n’a guère changé depuis le virage hypercapitaliste des années 1980, les gouvernements ont préconisé durant cette période un recours accru à l’initiative privée pour organiser l’activité économique. Également désigné comme « ère néolibérale »,l’hypercapitalisme d’aujourd’hui est en crise.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex