Mémoire | GNL Québec: un projet risqué qui retarderait la transition énergétique

Par ,

Ce document présente une analyse de risque du projet GNL Québec (GNLQ), basée sur les variables de l’offre et de la demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) ainsi que sur les coûts de production éventuels du projet.

Selon notre analyse, dans un contexte de surplus mondial de GNL, les coûts de production élevés du projet par rapport à ses compétiteurs nord-américains diminuent la faisabilité économique du projet. Dans ces circonstances, auxquelles s’ajoute une dynamique de prix à la baisse, il y a de fortes chances que GNLQ requiert l’aide du gouvernement pour être en mesure de s’intégrer au marché mondial. De plus, sur le plan environnemental, nous constatons que plutôt que de remplacer du charbon en Asie, tel qu’il est avancé par GNLQ, le projet concurrencerait principalement la filière des énergies renouvelables en Europe.

À la lumière de cette conjoncture économique et environnementale défavorable, nous conseillons au BAPE de recommander au gouvernement de rejeter le projet de construction d’un complexe de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex