Icône

Aidez-nous à poursuivre notre travail de recherche indépendant

Devenez membre

Quelques suggestions de lecture pour le temps des Fêtes

27 décembre 2013

  • Philippe Hurteau

Le temps des Fêtes est une bonne occasion de faire ce que trop souvent la vie quotidienne nous empêche de faire. Pour certain.e.s, il s’agit de passer du temps en famille, pour d’autres la priorité va plutôt aux sports d’hiver. À l’IRIS, on voit les choses différemment. Pour nous, le temps des Fêtes est la période idéale pour lire tous ces livres que nous avons été obligés de laisser de côté tout au long de l’année. Voici une liste qui je l’espère pourra vous inspirer. Pour y arriver, je me suis dit qu’il valait peut-être sortir du sentier étroit de l’économie, on verra à l’usage si j’ai eu raison. Afin de cerner les propositions, je me suis limité à aller piger dans les publications récentes de deux maisons d’édition québécoises aux valeurs progressistes.

Lux Éditeur

Débutons par Lux Éditeur. Maison d’édition fondée en 1995, elle compte maintenant une centaine de titres, dont voici une liste des nouveautés de 2013 qui méritent le détour. Dans la série « Lettres libres », il y a d’abord Illusions de mon collègue, Simon Tremblay-Pepin. Pour toute personne désireuse de mieux comprendre le monde des médias, ses contradictions et ses limites structurelles, ce livre est pour vous.

Il y a ensuite Gouvernance d’Alain Deneault. Il propose dans son livre de soustraire le concept de gouvernance des mains de ses propagatrices et propagateurs afin d’en exposer le caractère autoritaire. On découvre alors que ce concept, en plus de rabaisser la vie politique au statut de simple technique de gestion devant être le reflet du secteur privé, participe à un approfondissement de l’atomisation sociale caractéristique de l’ère néolibérale.

Dans la série « Humanités », plusieurs titres s’offrent à nous. En rafale, voici les 3 titres qui, dans mes rêves les plus fous, m’accompagneraient entre deux bouchées de tourtière et de ragoût.

Écosociété

Écosociété fait partie du petit univers de l’édition progressiste depuis maintenant un peu plus de 20 ans. Au cours des derniers mois, quelques titres ont attiré mon attention. D’abord, Panne globale : Crise, austérité et résistance de David McNally qui revient sur la crise économique et financière de 2008. Ce livre présente une thèse intéressante : la crise, loin d’être un moment passager appelant à un retour à la normale, aurait ouvert une période qui sera marquée du sceau de l’austérité. L’époque actuelle en sera donc une d’imposition de ce type de politique et de résistance à ces dernières de la part des mouvements populaires.

Ensuite, j’aimerais bien occuper mon temps des Fêtes en compagnie de David Owen et de son Vert Paradoxe : Le piège des solutions énergétiques. Dans ce cas précis, mon envie me vient surtout de mon ignorance. Quand vient le temps de penser aux solutions à la crise climatique qui nous pend au bout du nez, je suis, comme plusieurs j’imagine, assez rapidement à bout de ressources et demeure coi face aux propositions de micro réformes. La lecture de ce livre, me semble-t-il, peut permettre de remettre les choses en perspective afin de nous défaire de nos illusions : pour éviter la catastrophe des changements climatiques, il va falloir faire plus que de simplement remplacer des technologies énergivores par de nouvelles technologies moins pire.

Finalement, à la fin de mon congé des Fêtes, pourquoi ne pas lire L’égalité c’est mieux : Pourquoi les écarts de richesse ruinent nos sociétés de Richard Wilkinson et Kate Pickett. Disons qu’à force d’entendre les sempiternelles remarques sur l’importance de la charité durant cette période de l’année, un bon livre qui nous rappelle que les inégalités ne cessent d’augmenter peut nous permettre d’entamer 2014 les deux pieds sur Terre.

Bien entendu, cette liste est incomplète et disons aussi que pour des lectures de vacances, il y manque peut-être un peu de romans. Mais que voulez-vous, à chacun ses manières de relaxer.

Icône

Restez au fait
des analyses de l’IRIS

Inscrivez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous

Partager