Dernière publication

L’austérité a-t-elle contribué à la relance économique au Québec ? – Analyse de l’impact économique des politiques budgétaires des 15 dernières années

Par ,

Sommaire Le gouvernement québécois présente l’embellie économique actuelle comme le résultat favorable de ses politiques budgétaires, et notamment de l’application de mesures dites de « rigueur » ayant permis de résorber le déficit. De fait, ce dernier a maintenu l’approche des finances publiques instaurée au Québec depuis le tournant des années

Derniers billets

La croisade de Philippe Couillard contre la rémunération à l’acte

Par

« Il est temps de reconnaître l’effet nocif de la rémunération à l’acte sur notre système de santé, que plusieurs acceptent maintenant comme une évidence ». C’est ainsi que Philippe Couillard terminait une tirade contre la rémunération à l’acte dans une lettre ouverte publiée le 13 février… 1999 (Le Devoir, p. A13). M. Couillard était alors professeur agrégé au Service de neurochirurgie de l’Université de Sherbrooke, cinq ans avant de devenir ministre de la Santé dans le gouvernement libéral de Jean Charest. Quinze ans avant de devenir Premier ministre du Québec.

« Partout, la culture » : une politique qui n’a pas les moyens de ses ambitions

Par

Le 12 juin dernier, le premier ministre Philippe Couillard et la ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit, dévoilaient la nouvelle politique culturelle du Québec – « Partout, la culture » - et le « plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023 » de 600,9M$ qui y est assorti. Loin de l’analyse exhaustive que méritent cette politique et les sommes allouées dans le plan d’action, voici un survol de certains enjeux-clés de ce dossier.

SAQ : un arrière-goût de précarité

Par

Ces dernières semaines, vous avez certainement pu apercevoir les portes des succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) tapissées d’autocollants « On veut une bonne convention ». En effet, le SEMB-SAQ, le syndicat représentant les employés de la SAQ, est actuellement en négociation collective avec la direction de la société d’État québécoise, puisque sa convention collective est échue depuis le 31 mars 2017. Les négociations semblent relativement difficiles si l’on en croit la nouvelle affolante selon laquelle il y aurait eu menace de grève planant sur la fin de semaine de la Saint-Jean. Beaucoup d’incompréhension entoure cependant ce conflit de travail, qui implique des employés qui sont parfois dépeints comme des privilégiés au regard des salaires qu’ils touchent. Or, comme la SAQ est une entreprise publique, il est opportun de s’intéresser au conflit qui se déroule sous nos yeux.

Derniers contenu pop