La gouvernance des universités dans l'économie du savoir

Par ,

Cette étude remet en question l’adoption du modèle de la gouvernance entrepreneuriale au sein des universités dans le contexte d’une économie dite du savoir. Les chercheurs y  soutiennent, d’une part, que l’économie du savoir consiste en une nouvelle forme d’accumulation capitaliste qui repose sur l’appropriation privée d’un bien public, le savoir, et sur le détournement des institutions où il est « produit ». D’autre part, nous relevons que la prétendue efficacité sur laquelle repose la réforme de la gouvernance des universités dans le contexte de l’économie du savoir n’est fondée sur aucune recherche empirique rigoureuse. La gouvernance consiste plutôt en une idéologie fondée sur des présuppositions normatives fallacieuses, dont la finalité est de restructurer en profondeur les rapports sociaux et de détourner les ressources publiques – dans ce cas-ci, celles de l’université – au bénéfice d’intérêts privés convergents.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex