Le budget carbone du Québec

Par

À l’heure où le gouvernement du Québec envisage d’autoriser des projets d’oléoducs de pétrole issu des sables bitumineux et de lancer le Québec sur la voie de l’exploitation pétrolière, le monde se dirige tout droit vers une crise climatique aux conséquences potentiellement dévastatrices. Pour la première fois depuis son premier rapport d’évaluation de 1990, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) a présenté, en septembre dernier, une estimation du budget carbone mondial à respecter pour limiter le réchauffement climatique à 2 °C. Dans cette note socio-économique, l’IRIS applique la notion de budget carbone au contexte québécois et présente le premier calcul de budget carbone du Québec. Celui-ci est ensuite mis en parallèle avec la trajectoire actuelle des émissions québécoises de CO2, permettant d’obtenir une évaluation éclairée de l’empreinte carbone du Québec et de dégager certaines avenues de politique climatique.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex