Le pétrole de l’île d’Anticosti : une bonne affaire pour les Québécois·es ?

Par

Depuis quelques années, les promoteurs pétroliers et le gouvernement du Québec étudient la possibilité d'améliorer la situation économique du Québec grâce à l'exploitation du pétrole d'Anticosti. Le pétrole de schiste permettrait d'élever le produit intérieur brut (PIB), de créer des emplois dans une région qui en a besoin, d'améliorer le solde commercial du Québec et de fournir des redevances importantes. Cependant, plusieurs opposants au projet voient dans l'exploitation de ce pétrole polluant et difficile à exploiter un danger pour l'atteinte des cibles québécoises de diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES) et s'inquiètent des effets sur la biodiversité de ce joyau territorial est l'île d'Anticosti. La présente note socio-économique fait le point sur ces questions et propose de vérifier dans quelle mesure l'exploitation du pétrole d'Anticosti en vaut la chandelle, du point de vue tant environnemental qu'économique, pour les contribuables québécois.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex