Le Québec est-il trop généreux envers l'industrie pharmaceutique?

Par ,

Il y a vingt ans, le Québec s’est tourné vers un système d’assurance hybride alliant public et privé. Au cours des années récentes, ce choix a souvent été remis en cause. En décembre 2017, l’IRIS dressait un bilan des vingt ans de ce régime. La présente note socioéconomique entend explorer plus avant l’évolution de l’industrie pharmaceutique. Après avoir détaillé les raisons politiques, économiques et industrielles ayant mené à l’assurance de type hybride, nous présenterons les importantes mutations auxquelles a depuis fait face l’industrie pharmaceutique mondiale, ainsi que ses conséquences sur l’emploi du secteur au Québec. Pour terminer, nous montrerons que l’État gagnerait économiquement et socialement à réorienter son action et ses financements vers le secteur public.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex