Y a-t-il eu une réduction de pauvreté et des inégalités au Québec entre 2012 et 2017 ?

Par , ,

Au Québec, le nombre de personnes vivant sous le seuil de la Mesure du panier de consommation (MPC), une mesure du faible revenu, a chuté entre 2012 et 2017, passant de 11,8 % de la population à 9 %, soit une diminution de près de 200 000 personnes. La MPC est fondée sur un panier de biens et services calculé par Statistique Canada pour représenter «un niveau de vie de base modeste au Canada». L’ensemble des biens et services composant ce panier varie de région en région et selon la taille du ménage. On dit qu’un ménage n’ayant pas les revenus nécessaires pour se procurer ce panier vit au-dessous du seuil de la MPC. Ainsi, une diminution notable du nombre de personnes vivant sous ce seuil, comme celle qu’a connue le Québec entre 2012 et 2017, est une nouvelle importante qui signale une amélioration de la qualité de vie de milliers de personnes. La présente fiche vise à faire mieux comprendre qui a vu son niveau de vie s’améliorer et quel impact cette amélioration a eu sur les inégalités au Québec. Pour ce faire, la fiche reprend les outils développés en 2016 par l’Institut de recherche et d’information socioéconomique (IRIS) dans une note portant sur le déficit humain imposé aux plus pauvres.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex