Les super-riches et l’explosion des inégalités : portrait et pistes de solutions

Par ,

L’organisation d’une réponse aux écarts salariaux et à la concentration de la richesse est une dimension importante du combat social en vue d’instaurer une meilleure justice sociale. En réponse à l’indignation que suscitent les salaires excessifs des médecins et des dirigeants de sociétés, on a bien entendu en 2018 le Parti québécois proposer une « taxe glouton » sur les revenus très élevés, tandis que Québec solidaire voulait imposer un « salaire maximum » aux dirigeants de sociétés d’État. Malgré tout, les débats sur les inégalités, lorsqu’ils font surface, sont le plus souvent limités à un discours anti-pauvreté. Les programmes québécois conçus pour protéger les gens au bas de l’échelle ont leur raison d’être et doivent continuer à être étendus, mais leur accès et leur financement sont grandement liés à la concentration des richesses. Dans les lignes qui suivent, nous examinons les tendances récentes en matière d’inégalités et présentons quelques outils pour se prémunir contre une concentration accrue de la richesse en contexte québécois.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex