Hausser l’impôt des plus riches : des bénéfices qui dépassent les inconvénients

Par

Il est proposé, dans cette note socioéconomique, d’examiner l’impact sur les finances publiques québécoises d’une hausse de l’impôt sur le revenu des particuliers les plus aisés dans la province. Pour ce faire, nous avons utilisé les données fiscales agrégées canadiennes entre 2009 et 2017 afin d’estimer comment les particuliers les plus riches modifient leur revenu imposable en fonction des taux d’imposition fédéral et provincial. Les estimations obtenues permettent ensuite de simuler l’impact d’une hausse de l’impôt québécois chez les individus gagnant plus de 100 000 $ de revenu annuel total sur les finances publiques québécoises.

Pour consulter les annexes méthodologiques, faites-en la demande ici.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex