Icône

Aidez-nous à poursuivre notre travail de recherche indépendant

Devenez membre

Budget fédéral: virage culturel ou alternative budgétaire?

15 mars 2012


Comme à chaque année, le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) publie l’Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral (ABGF). Le document, qui fait plus de 230 pages, est le fruit de nombreuses collaborations et de plusieurs mois de travail. Au fil des ans, l’ABGF s’est taillé une crédibilité unique au Canada en matière de cadre fiscal alternatif.

Cette année risque toutefois de ne pas être comme les autres. Certains prédisent que le budget du ministre des finances Jim Flaherty sera le plus marquant depuis celui de Paul Martin en 1995. De même, le président du conseil du Trésor, Tony Clement, évoque carrément un « virage culturel », une expression qui aura une consonance familière pour les Québecois-es qui, il y a deux ans à peine, entendaient le ministre Raymond Bachand sonner la charge de la « révolution culturelle » à l’approche du dépôt du budget québécois.

Le 29 mars, le ministre Flaherty déposera le premier budget fédéral sous un gouvernement majoritaire conservateur. Depuis l’élection de mai dernier, le parti au pouvoir a montré qu’il n’hésite pas à préconiser les postures idéologiques aux dépens des faits. Le cas du projet de loi C-10, qui importe au Canada les politiques correctionnelles désastreuses des États-Unis, n’est qu’un exemple parmi plusieurs autres.

Même si le ministre Flaherty a cherché à se faire rassurant la semaine dernière, les Conservateurs ont montré à maintes reprises leur attachement aux politiques d’austérité en dépit des dangers qu’elles représentent pour la relance économique canadienne. Même les agences de notation Fitch et Moody’s ont mis en garde le Canada contre ce qu’elles considèrent des excès de zèle!

À l’inverse de cette stratégie contre-productive, l’ABGF propose d’offrir de créer de l’emploi pour des dizaines de milliers de canadiens dont le potentiel demeure inutilisé. S’appuyant sur un cadre macro-économique crédible, la stratégie fiscale élaborée par le CCPA vise à contrer simultanément la stagnation économique, les écarts de richesse grandissant et la thésaurisation que pratiquent les entreprises qui cumulent des liquidités plutôt que d’investir.

L’ABGF prévoit le maintien des programmes sociaux et le développement d’une stratégie écologique ambitieuse. Elle prévoit aussi de renverser les tendances actuelles qui ont ouvert des échappatoires fiscaux pour les plus nantis et réduit considérablement l’impôt sur le revenu des sociétés (de 28% à 15%). Ces expériences conservatrices sont un fiasco et doivent être remplacées par une politique budgétaire qui serve les intérêts de tous et toutes.

La version complète de l’ABGF 2012 est disponible ici.
Les dix priorités ciblées par le CCPA sont disponibles ici.

Icône

Restez au fait
des analyses de l’IRIS

Inscrivez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous

Partager