Pourrez-vous bien vivre à la retraite?

Par

À peine 27% des Québécois-es auront une retraite décente si le gouvernement n’agit pas pour améliorer le régime de retraite public.

C’est l’une des conclusions de l’évaluation de la situation des régimes de retraite au Québec et au Canada auxquelles mes collègues Mathieu St-Onge, Maxime Lefrançois et moi-même sommes arrivés dans l'étude publiée aujourd’hui qui prévient également le gouvernement que les régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER) qu’il préconise en ce moment ne constituent pas une solution adéquate.

Voici une vidéo qui explique les principales conclusions de notre étude.

En gros, tout le monde est d’accord qu’il faut améliorer la situation des régimes de retraite au Québec si on veut que les gens vivent bien après leur période active. Le gouvernement propose d’instaurer des RVER pour régler ce problème. Pourtant, les Néo-Zélandais, qui ont instauré un système un peu plus complet que celui mis de l’avant par Québec, n’arrivent même pas à atteindre des seuils de revenus adéquats pour les gens ayant fait le revenu moyen toute leur vie, sans même parler de ceux et celles qui ont fait un peu plus. Adopter cette solution pourrait avoir des conséquences socio-économiques néfastes : non seulement les retraités auraient moins de moyens pour subvenir à leurs besoins, mais en plus cette diminution de la consommation pourrait affecter l’économie qui est portée par la consommation des ménages.

Mathieu en a aussi discuté au Téléjournal midi.

Commentaire sur l'article