Néolibéralisme : L’État néolibéral

Par

La seconde capsule de notre série de six s’attarde à présenter le modèle d’État spécifique à l’ère néolibéral. Contrairement à ce que nous avons l’habitude de penser, il ne s’agit pas tant de viser le démantèlement de l’État que de le rendre conforme aux besoins et à la structuration de l’économie financière.

Le principe à la base de ce modèle est assez simple : l’État doit intervenir en suivant la logique de la concurrence marchande. Trois qualificatifs nous aident à mieux en saisir les contours. L’État néolibéral est à la fois :

- « facilitateur » en ce qu’il doit soutenir les investissements privés

- « distributeur » en ce qu’il doit créer de bonnes occasions d’affaires

- « compétitif » en ce qu’il soumet l’organisation interne de ses services au jeu de la concurrence.

Commentaire sur l'article