Le 1% au Québec (2): le riche québécois est un homme montréalais

Par

En plus de montrer l’évolution des revenus et de leur répartition depuis 1982, les données que publient aujourd’hui Statistique Canada nous permettent de dégager certaines caractéristiques du palier supérieur de 1% au Québec. Mentionnons au passage qu’en 2010, les individus touchant un revenu annuel (avant impôt) de 168 600$ et plus étaient considérés comme faisant partie du palier supérieur de 1%.

Premier fait marquant, les riches Québécois sont très majoritairement des hommes – bien que la proportion de Québécoises faisant partie du 1% ait plus que doublé depuis le début des années 1980. Ainsi, alors que les hommes représentaient près de 90% du palier supérieur de 1% en 1982, cette proportion est passée à 77% en 2010. Le 1% québécois est donc aujourd’hui composé de 23% de femmes.

  
Sources: Statistique Canada, CANSIM Tableau 204-0002

Deuxième fait à noter, les riches se concentrent davantage dans la région de Montréal, et cette tendance s’est légèrement accentuée depuis 1982. La métropole du Québec comptait 29300 personnes faisant partie du 1% en 2010, contre 6060 à Québec, 2320 à Gatineau, 1570 à Sherbrooke, 1250 à Saguenay et 1180 à Trois-Rivières. À Montréal, le revenu moyen de ces personnes étaient alors de 263 200$ tandis qu’il s’élevait, par exemple, à 201 500$ à Québec et 157 100$ à Trois-Rivières.

 

Sources: Statistique Canada, CANSIM Tableau 204-0002

Sujets : inégalités femmes

Commentaire sur l'article