Économie financière

Par

L’implantation des politiques néolibérales nous est souvent présentée comme une mesure qui vise à améliorer le pouvoir d’achat des contribuables en diminuant la taille de l’État. En fait, le néolibéralisme opère une « révolution culturelle » en remplaçant le principe de l’universalité des services publics par celui de l’utilisateur-payeur.

Dans cette 4e capsule, nous montrons que le recul de l’État-providence et la montée du néolibéralisme favorisent le transfert des responsabilités qui étaient assumées par l’ensemble de la collectivité vers les individus. Nous voyons aussi comment ce processus contraint les individus à avoir recours au crédit pour maintenir leur niveau de vie, au plus grand bénéfice des entreprises financières.

Commentaire sur l'article