Du capitalisme triomphant et l’enlisement global

Par

Dans la seconde capsule vidéo relatant le contenu d'une séance du cours d’introduction à l’économie que l’IRIS a organisé au printemps dernier, Éric Pineault, professeur de sociologie à l’UQAM, nous présente un bilan des réformes néolibérales : stagnation économique, endettement des ménages, accroissement des inégalités, soumission au secteur financier, etc.

Loin d’être une stratégie de relance, le néolibéralisme s’avère plutôt être le visage concret d’une lutte de classe unilatérale que mène l’élite économique contre la majorité de la population.

Vous pouvez également télécharger la bande dessinée qui a été produite à l’occasion de ce projet sur le site Internet de l’IRIS :
http://iris-recherche.qc.ca/publications/bd-magieeconomie.

Commentaire sur l'article