Faut-il mettre fin au monopole de la SAQ ?

Par ,

Dans son rapport publié en août 2015, la Commission de révision permanente des programmes proposait de libéraliser davantage la vente d’alcool au Québec en permettant à des magasins privés de lui faire concurrence en vendant les produits disponibles à la SAQ. Selon la commission, une telle libéralisation permettrait de réduire les coûts d’administration de la SAQ et d’offrir des prix plus bas aux consommateurs et consommatrices tout en maintenant des dividendes gouvernementaux élevés. En comparant la Colombie-Britannique – où la vente d’alcool a été libéralisée – et le Québec, la présente étude démontre que l’extension de la libéralisation de la vente d’alcool ne serait pas une politique avantageuse pour le Québec.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex