Interconnexions: Étude du réseau social des entreprises québécoises

Par ,

Il est commun de prétendre que la vie citoyenne est portée par des principes d’égalité et de liberté qui, dans une société libérale, devraient se traduire par une mobilité sociale effective. L’étude de diverses formes particulières du pouvoir permet à plusieurs égards de remettre en question cette prétention. En effet, depuis les premières études sur les élites, menées au début du 20e siècle, nombre d’intellectuel·le·s et de chercheur·e·s ont montré que certains mécanismes sociaux – notamment dans le milieu des affaires – étaient à l’œuvre dans la formation et le maintien d’une petite faction de la population au sommet des sphères institutionnelles de pouvoir, et ce, en dépit des efforts déployés par les collectivités pour se rapprocher des principes d’égalité.

Cette brochure s’attarde à mieux comprendre, pour le Québec, une catégorie particulière de cette élite économique, soit l’élite corporative, c’est-à-dire les individus exerçant une activité de gestion ou d’administration au sein d’une grande entreprise québécoise. Plus précisément, il s’agit d’analyser les relations entre ces individus, relations qui prennent racine dans le milieu des affaires et qui s’en nourrissent. 

Exporter la citation sur Endnote Bibtex