Le High Frequency Trading. L'intelligence artificielle au service de la spéculation boursière

Par

Lorsque l’on parle de Bourse et de trading, l’image qui nous vient à l’esprit est généralement celle, quasi mythique, d’une salle de marché remplie d’individus hurlant et agitant les bras dans tous les sens. Or, cette image appartient au passé. Aujourd’hui, les parquets des Bourses sont vides. En effet, l’époque où les titres financiers étaient échangés par des humains est virtuellement révolue. Désormais, plus des deux tiers des transactions financières mondiales sont effectuées par des ordinateurs ultrarapides capables de vendre ou d’acheter plus d’un millier de produits financiers avant qu’un être humain puisse même cligner des yeux. Connue sous le nom de high frequency trading, cette pratique consiste à utiliser des intelligences artificielles afin de détecter les micromouvements de marché et d’en tirer un maximum. Loin de ressembler au perfide HAL 9000 du film 2001 : L’odyssée de l’espace ou au diabolique Skynet de Terminator, ces nouveaux robots traders transforment néanmoins la sphère financière. Bien qu’ils soient utilisés depuis environ une décennie par certaines firmes spécialisées, ce n’est que depuis le krach éclair de mai 2010 que l’on s’y intéresse.

Exporter la citation sur Endnote Bibtex