[]

3 résultats trouvés.

Trop d’impôt tue l’impôt?

Par

Dans le cadre de son émission matinale sur les ondes du 98,5 FM à Montréal, l’animateur Paul Arcand commentait la semaine dernière la proposition de Québec solidaire d’augmenter le taux d’imposition sur les hauts revenus afin de dégager des revenus supplémentaires pour l’État. Son propos était le suivant : « (...) sur le taux d’imposition des gens qui ont des revenus plus élevés, Justin Trudeau vient d’avoir sa leçon, parce que le fédéral avait augmenté, et cette semaine on a eu les chiffres : y a augmenté l’impôt de la classe supérieure, pis les revenus ont baissé de 5 milliards. Fait que des fois, t’as l’effet inverse de ce que tu recherches. »

La révolution qui se fait attendre

Par

Les médecins sont fâchés. Les propriétaires de petites et moyennes entreprises sont outrés. La réforme de la fiscalité fédérale est loin de faire l’unanimité. Sans surprise, les groupes qui voient leurs privilèges s’éroder sont ceux qui sont le plus mobilisés et dont on entend le plus les voix. Mais leurs voix puissantes sont-elles justes pour autant?

Bill, le dramaturge

Par ,

Hier, le ministre des finances du Canada Bill Morneau présentait la mise à jour économique d’automne. Attaqué de toutes parts depuis plusieurs semaines tant sur sa réforme de la fiscalité que sur des questions d’éthique, le ministre Morneau ne bronche jamais. Il garde le cap sur le procédé élaboré lors de la dernière campagne qui met en scène des (petits) déficits et des (petits) cadeaux. Mais face aux petites tempêtes parlementaires, l’économie réelle reste largement intouchée et la pièce montée par Morneau devient de plus en plus lassante

Aucun document trouvé