[]

2 résultats trouvés.

Qu’est-ce que l’extractivisme?

Par ,

À l’IRIS, on parle de plus en plus d’extractivisme, bien que ce mot demeure pour le moment peu connu. Il proviendrait du Brésil et aurait d’abord été utilisé pour désigner l’exploitation des ressources ligneuses de la forêt amazonienne. Or, au Brésil comme ailleurs en Amérique latine, l’extractivisme désigne aujourd’hui un modèle de développement économique qu’il n’est pas inutile de bien saisir au moment d'étudier la trajectoire économique du Québec.

Explication de base sur la hausse du prix de l’essence …

Par

À chaque année lors du début des vacances de la construction, les journaux écrits et télévisuels cherchent à commenter la hausse du prix de l’essence. Puisque  le prix à la pompe est généralement plus élevé au mois de juillet (particulièrement lors des deux dernières semaines) que lors du restant de l’année, il s’agit d’un sujet chaud.  D’ailleurs, cette année ne fait pas exception puisqu’au début de la semaine du 22 juillet, le prix à la pompe moyen au Québec était évalué à 1,37 $ le litre, soit 5 cents de plus que le prix à la pompe à pareille date en 2011. Il s’agit d’environ 3 cents de plus que la moyenne des prix de l’année 2012 jusqu’à présent selon les estimations de la Régie de l’énergie. Cependant, l’intérêt que suscite cette hausse des prix est associé à des facteurs conjoncturels qui diffèrent d’une année à l’autre. Cette année, les besoins du Japon pour remplacer l’énergie nucléaire expliquent la hausse momentanée du prix du baril.  L’an dernier, ce sont les inquiétudes face aux répercussions du printemps arabe qui expliquaient cette hausse conjoncturelle. Évidemment, sous ces conditions, plusieurs personnes croient que les pétrolières et les spéculateurs boursiers profitent de la période où les Québécois partent en vacances pour augmenter leurs profits.

Derrière l’explication des hausses du mois de juillet, on oublie généralement de rapporter que l’essence à la pompe va systématiquement augmenter pour des raisons structurelles liées au mode de consommation. Si effectivement, il est étonnant que les effets de ces facteurs circonstanciels atteignent généralement leur sommet lors du mois de juillet, il faut noter qu’ils ont un impact marginal sur le prix du pétrole. Il existe une tendance lourde à la hausse du prix de cette ressource.

Aucun document trouvé